missionacvt

l'ACVT et sa mission

L'ACVT ET SA MISSION

L'Association canadienne des victimes de la thalidomide est un organisme de bienfaisance à but non lucratif.  Elle représente plus d’une centaine de Canadiens nés handicapés à cause du médicament thalidomide qui, vers la fin des années cinquante et au début des années soixante, a été prescrit aux femmes enceintes afin de combattre les symptômes associés à la nausée du matin.  Les membres de l'Association se définissent comme des "thalidomidiens". Au cours des dernières années, malheureusement quatre de nos membres sont décédés suite à leur état de santé précaire, ce qui réaffirme l’importance de notre mission de soutien préventif par l’entremise de notre programme d’accommodation.

Énoncé de mission

L'Association canadienne des victimes de la thalidomide a pour but d'accroître l'autonomie de ses membres et d'améliorer leur qualité de vie.

L'Association canadienne des victimes de la thalidomide a été fondée pour soutenir ses semblables, échanger de l'information, offrir des programmes et services non monétaires et promouvoir les intérêts des thalidomidiens canadiens.

Entre autres :

  • Publie trimestriellement un bulletin d’information «réaction» où les membres ont l’opportunité de partager leurs expériences et opinions. Ce bulletin diffuse également une variété de renseignements sur différents sujets d’intérêt pour les thalidomidiens canadiens.
  • Publie parallèlement le feuillet «interaction» qui sert de lien entre le siège
    social et les membres.  Il a été conçu pour que ces derniers puissent recevoir des nouvelles récentes et brèves de l’ACVT entre les parutions des bulletins Réaction.
  • Organise à l’occasion, des conférences nationales et régionales qui permettent aux thalidomidiens canadiens d’être réunis et de bénéficier du support et partage de leurs pairs. 
  • Offre, sur une base régulière, un service d’écoute téléphonique, d’accompagnement et de référence à tous ses membres à l’échelle du Canada.
  •  A créé en 1995 un «programme d’accommodation» personnalisé aux besoins spécifiques de ses membres. Ce programme a pour but de s’assurer que chaque victime canadienne de la thalidomide puisse maintenir et développer son autonomie dans l’accomplissement de toutes les activités de la vie quotidienne, et qu’elle puisse également participer aux activités de sa communauté. Il couvre, entre autres, diverses formes d’assistance telle que :
    • Adaptation domiciliaire et de véhicule
    • Formation à l’emploi et adaptation de poste de travail
    • Aides techniques pour l’habillage et la préparation des repas
    • Accompagnement en situation de détresse

Le «programme d’accommodation» de l’ACVT est financé exclusivement par le public et le milieu des entreprises privées.

Également, avec la réintroduction de la thalidomide sur le marché, l’ACVT s’est donnée pour mandat d’informer le public quant aux effets dévastateurs de ce médicament et d’inciter à la prudence et vigilance lors de l’utilisation de tous produits tératogènes disponibles actuellement.  De plus, l'ACVT s'est engagée à recueillir et à divulguer l'information la plus précise possible sur la tragédie originale. Cet engagement permet à l'ACVT de faire en sorte que la tragédie de la thalidomide ne soit jamais oubliée et, par conséquent, que le corps médical, les décideurs en santé et l'industrie pharmaceutique deviennent des instances inébranlables d'une gestion éthique et pleinement responsable de la recherche, prescription et commercialisation de toutes médications, plus particulièrement tératogènes.

Afin de promouvoir les intérêts de ses membres ainsi que ceux de l’ensemble de la communauté des personnes handicapées canadiennes, l’ACVT est fière d’être membre des organismes suivants :


La tragédie ayant débuté en Europe et s’étant répandue  sur les cinq continents, l’ACVT est également en lien avec d’autres organisations nationales et régionales à travers le monde. Comme l’ACVT, ces organisations regroupent des thalidomidiens.

 À l'instar de tous les organismes de bienfaisance dont la mission est répartie à l’échelle du Canada, les dépenses de fonctionnement sont élevées. C'est encore plus vrai dans le cas de l'Association canadienne des victimes de la thalidomide compte tenu des besoins d’accommodement de ses membres, du territoire à couvrir, du bilinguisme et du vaste mandat que s'est donnée l'Association.  Dans ce contexte beaucoup d’efforts doivent être mis de l’avant pour la mise en œuvre de collectes de fonds auprès du grand public et généreux partenaires afin de soutenir les initiatives de l’ACVT.

Pour en savoir davantage sur la façon dont vous pouvez, comme individu ou compagnie, supporter les initiatives de l’ACVT  dans sa mission auprès des thalidomidiens canadiens et du public, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

 

Un brin d'histoire

La Promesse :

« Il nous incombe de voir à ce que ces victimes (de la thalidomide) reçoivent les meilleurs soins possibles, de subvenir, dans toute la mesure du possible, à leurs besoins et de faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d'éviter qu'une telle tragédie ne puisse se reproduire. » 

L'Honorable J.W. Monteith, ministre de la Santé et du Bien-être social - 29 janvier 1963

L'Association canadienne des victimes de la thalidomide a été fondée en décembre 1987 avec l'aide des Amputés de guerre du Canada.  Au départ, l'Association devait  soutenir les efforts du groupe de travail sur la thalidomide créé par les Amputés de guerre et dont l'objectif consistait à obtenir des dédommagements pour les victimes de la thalidomide nées au Canada. Cette démarche avait pour but de rappeler au gouvernement du Canada sa promesse faite en 1963 et ses obligations envers les victimes de cette tragédie.

Les cinq victimes de la thalidomide qui ont fondé l'organisme sont :

  • Randolph Warren
  • Gavin Bamber
  • Paul Murphy
  • Alvin Law
  • Jim Bresnahan

 

Le 23 juin 1988, l'ACVT se constituait officiellement en corporation en vertu de la Partie II de la Loi sur les corporations canadiennes.

Du 2 au 4 août 1988 s'est tenu, à Ottawa, le premier rassemblement de victimes canadiennes de la thalidomide afin de célébrer la création de l'organisation.

Le 15 décembre 1991, l'ACVT était restructurée dans son entité actuelle, qui veut qu'elle soit entièrement dirigée et contrôlée par ses membres. 

 L'ACVT est reconnu comme organisme de bienfaisance depuis le 1er mai 1992.

Dons
Thalidomide